Les chicanes entre nos enfants

Quand nos enfants se querellent, on le prend personnel. Pourquoi? Parce que ça nous fait vivre des émotions comme la honte de ne pas être une bonne mère parce qu’on ne réussit pas à avoir des enfants qui s’entendent toujours bien. Leurs disputes nous font vivre des émotions. Donc, ça nous appartient et ça n’a rien à voir avec eux.

Tu es spéciale

Tu n’y crois pas. Je n’y croyais pas non plus. Avant. Avant que je me donne la permission de laisser aller mes peurs irrationnelles (qu’est-ce que les autres vont dire? - si je ne trouve rien?), mes fausses croyances (je ne suis pas spéciale).

La sens-tu? Cette envie, ce besoin bien enfoui, cette vérité qui veut juste être entendue? Même si on n’y porte pas attention, elle est bien là.

"On vit pas dans une soue à cochons!"

Moi: “Léo, pourquoi laisses-tu ton assiette sur le comptoir au lieu de la mettre au lave-vaisselle?” Léo: “ C’est plus facile.” Tellement évident (honnêtement, c’est aussi ce que je faisais à son âge)! Si on ne tombe pas dans le piège de prêter à nos enfants de mauvaises intentions, on peut découvrir les motivations derrière leurs gestes qui nous laisse parfois perplexe.