Bienvenue

Profile_portrait.JPG

Je suis tellement contente que tu sois ici!

Moi c'est Julie et je suis l'heureuse maman de Benjamin et Léo, maintenant rendus grands. Je suis sur terre pour créer des relations emplie de compassion, d'empathie et de bienveillance. De ce fait, j'ai choisi la parentalité bienveillante et le unschooling avec mon coeur. J'aime ma vie lente, paisible et remplie de joie. Une de mes plus grande passion est l'introspection. Je me pose beaucoup de questions sur mes propres "vérités" et celles de la société en général. 

Il est triste, je suis bouleversée. Quoi faire?

Il est triste, je suis bouleversée. Quoi faire?

À la question, "Que voulez-vous pour vos enfants?" Majoritairement, on répond: “Qu’ils soient heureux.”

Les émotions font parties du vécu humain et permettent de vivre du bonheur. On peut vivre une vie satisfaisante quand on est en mesure de qualifier notre expérience en se basant sur les émotions qu’on vit. Sans émotions, le monde est beige et goûte la vanille.

Même quand on est conscient de l’importance de vivre nos émotions, on est mal à l’aise avec les émotions douloureuses de nos enfants.

Pourquoi?

Basé sur la croyance véhiculée par la société que les émotions sont mauvaises, on a appris à refouler et contrôler nos émotions. Alors, quand nos enfants vivent des émotions douloureuses, la douleur de nos propres émotions remonte à la surface.

Une douleur qu'on ne veux pas vivre parce qu’on surestime son intensité. En mettant un couvercle sur nos émotions, on a oublié qu'en vivant nos émotions, on ne va pas perdre le contrôle.

J’ai compris en exprimant mes émotions, en les acceptant, que je reviens toujours à un état paisible (comme une pause entre deux contractions). Je ne suis pas détruite et la douleur se calme, disparaît. Comme un nuage, les émotions désagréables glissent et éventuellement disparaissent au lieu de se transformer en orage quand on tente de les refouler.

Comment enlever le couvercle?

L’écriture a été pour moi un moyen de reprendre contact avec mes émotions. Puis, éventuellement j'ai créé un espace dans lequel je me sens en sécurité pour exprimer et vivre mes émotions (pleurer dans mon lit, parler avec mon conjoint, etc.).

Comment accompagner nos enfants dans leurs émotions douloureuses?

  1. en reprennant contact avec nos propres émotions douloureuses
  2. en visionnant la vidéo sur cette page

Julie xo

P.s.: Qu'est-ce qui a fait une différence pour toi pour laisser tes enfants vivrent leurs émotions? Je te remercie de commenter sur le blogue et enrichir la disscussion.

Les chicanes entre nos enfants

Les chicanes entre nos enfants

Punir ou ne pas punir 2ième partie

Punir ou ne pas punir 2ième partie