Articles avec le tag bienveillance
Le problème de la bienveillance avec nos enfants

C’est ironique parce que je voulais faire en sorte que mes enfants se sentent aimés comme ils sont, peu importe qui ils sont, mais moi je ne m’acceptais pas. Je me jugeais sans cesse parce que je trouvais que je n’étais pas assez une bonne mère. Pas assez la mère bienveillante que je voulais être pour mes enfants.

Lire la suite
Remettre en question notre style parental bienveillant

Est-ce que je suis une maman bienveillante seulement en réaction à l’éducation que j’ai reçue de mes parents? C’est une question que je me suis posée à plusieurs reprises pour m’éviter de tomber aveuglément dans un autre cercle vicieux que celui de la négligence émotionnelle.

Lire la suite
Les enfants ne sont pas nos esclaves

Dans mon rêve, j’habite chez mes parents. Moi, mon père et mes garçons prépareront nos vacances. Je me sens excité de choisir une destination nature qui me fait toujours tellement de bien.

Depuis la chambre de Léo, j’entends ma mère crier mon nom. Elle me demande de ranger une boite. Elle enchaine sur des reproches en disant que je ne range pas assez vite mes choses lorsqu’elle me le demande. Comme quand j’étais jeune, ma réaction est l’exaspération. Quand je vais finalement dans la cuisine, je ramasse ma boite vide de souliers et je vois deux autres boites qui trainent, celles de ma mère.

Lire la suite
Mes gros bras

Il y a quelques années, je n’aurais probablement pas osé acheter et porter cette robe. Les couleurs vibrantes de l’imprimé attirent définitivement le regard et j’aurais eu peur que les gens pensent « Pour qui est-ce qu’elle se prend elle? ». J’avais peur de croire en moi parce que dans mon enfance on m’a fait des remarques désobligeantes et j’ai compris dans ces moments que je ne devais pas sortir du lot. L’émotion de honte qui accompagne cette croyance a longtemps été assez pour m’empêche d’exprimer mon coeur à travers mes tenues.

Lire la suite
Benjamin est fâché

J’étais en train d’écrire pour mon blogue sur le unschooling (un des sujets les plus chers à mon coeur) quand Benjamin est monté. Au son que faisaient ses pieds sur les marches, je savais qu’il n’était pas content. Il était furieux! Il venait juste de recevoir une note en français. La plus basse note qu’il ait reçue de toute sa carrière d’étudiant.

Lire la suite
Je suis brisée

Ils m’ont fait comprendre très tôt que ma perception de qui j’étais, était fausse. On m’a trop souvent fait sentir que j’étais dramatique quand j’exprimais la souffrance qu’ils me causaient. Quand je dénonçais que qui ils voulaient que je sois, me brisais. N’était pas moi. Je sentais se creuser en moi un puit de noirceur et de souffrance.

Lire la suite
Ne pas montrer aux enfants à faire des efforts

Je me souviens combien mon chum, le père de mes enfants, avait de la misère avec la croyance que si on n’oblige pas les enfants à faire des efforts, ils ne vont jamais en faire plus tard. Qu’on doit leur enseigner et les obliger à faire des efforts pour qu’ils en fassent plus tard. J’ai grandi avec cette croyance moi aussi et comme j’avais des valeurs de bienveillance et de confiance, j’ai choisi de remettre en question cette croyance en l’examinant sous toutes les coutures. 

Lire la suite
Tomber en amour avec ma vie

À chaque début d’année je choisis une intention pour l’année à venir.

Quelque chose que je veux explorer et surtout m’offrir.

Une de mes premières intentions a été de ralentir.

L’année dernière, j’ai choisi de m’aimer inconditionnellement. J’ai cheminé dans ce sens et je suis beaucoup plus douce et moins critique envers moi-même.

Lire la suite
Unschooling: nos vrais motivations - l’autorité

Avant l’école-maison et le choix de vivre le unschooling, j’avais déjà fait un bout de chemin pour offrir à mes enfants un attachement affectif sécure. Je voulais qu’ils se sentent aimé et aimable pour favoriser leur estime de soi et la réalisation de leur plein potentiel. Je voulais éviter les blessures associées à la violence émotionnelle; elles nous empêche de réaliser notre plein potentiel en nous gardant dans un état de manque de sécurité. 

Lire la suite
Les séries télé touchent mon coeur

Samedi dernier Léo voulait écouter le film Titanic pour mieux comprendre les memes en lien avec ce film. On s’est installé confo dans le divan avec Patrick et j’ai écouté ce film pour la troisième fois. J’ai pris conscience à quel point je suis maintenant « intolérante », une réaction presque allergique, aux films à sensations fortes.

Lire la suite
2 choses importantes pour vivre le hygge

Le hygge, pour moi, est cette sensation de chaleur intérieure. Cette douceur que je ressens dans ma poitrine. Ça fait maintenant plus d’un an que le hygge est entré dans ma vie, mais ça fait plus longtemps que je suis sur le chemin de la douceur intérieure. J’ai déterminé qu’il y avait deux choses vitales pour que je puisse vivre le hygge. Pour me permettre de retrouver plus facilement les sensations du hygge.

Lire la suite
Retrouver la voix de la petite fille en moi

Aujourd’hui est une journée importante pour moi et pour tous les enfants de la terre, c’est la Journée Mondiale de l’Enfance. Et pour célébrer la petite fille que j’étais, celle qui est encore en moi, j’ai décidé de me libérer et de retrouver ma voix. 

Lire la suite
J’ai choisi de ne pas forcer mes enfants à être polies

Un père à l’épicerie, l’autre jour a dit ces mots à sa fille. « Qu’est-ce qu’on dit? ». J’ai bien ri quand la petite fille lui a répondu des trucs drôles au lieu du merci recherché. Peut-être qu’elle sentait en elle le besoin de diffuser l’abus d’autorité qu’elle vivait. Je connais cette chanson.

Qu’est-ce qu’un parent fait lorsque l’enfant ne dit pas merci? Il répète, il élève la voix, il menace, il puni. Et qu’est-ce qu’on ressent lorsqu’une personne en position d’autorité nous “bully” pour obtenir de nous ce qu’il désir? De la honte.

Lire la suite
Parent bienveillant et entrée au Cégep

Ça bourdonnais d’activité lorsque moi et Benjamin on est allé reconduire Léo à son premier cours (à vie!) au Cégep, un cours de philosophie. Depuis la première fois où j’ai mis les pieds au Cégep Garneau, lors d’une activité organisée (par le groupe de soutien de la région de Québec) pour les jeunes apprenants libres au Centre de Démonstration en Sciences physique, je suis tombée en amour avec les nombreux grands arbres donnant un air accueillant au Cégep. Il y a quelque chose d’apaisant à entendre le vent souffler dans les feuilles. Je me réconforte de savoir mes garçons évoluant dans un milieu si relaxant.

Lire la suite