Bienvenue

Profile_portrait.JPG

Je suis tellement contente que tu sois ici!

Moi c'est Julie et je suis l'heureuse maman de Benjamin et Léo, maintenant rendus grands. Je suis sur terre pour créer des relations emplie de compassion, d'empathie et de bienveillance. De ce fait, j'ai choisi la parentalité bienveillante et le unschooling avec mon coeur. J'aime ma vie lente, paisible et remplie de joie. Une de mes plus grande passion est l'introspection. Je me pose beaucoup de questions sur mes propres "vérités" et celles de la société en général. 

Le hygge dans ma vie

Avec l’automne qui arrive, je sens monter en moi l’envie de vivre plus de moments hygge. J’allume mes chandelles achetées alors qu’il faisait encore canicule. Gâteau sec au gingembre et à la citrouille et petits pains à la cannelle et aux noix de pécan. Les chandelles sont un moyen facile de mettre en action mon intention hygge au quotidien. De créer cette ambiance emplie de douceur.

Le hygge est pour moi cette intention d’apporter plus de douceur dans ma vie. C’est cette sensation intérieure de paix joyeuse qui réconforte mon âme. Une chaleur interne. C’est vivre le moment présent qui vient avec la sensation de ralentir.

Dans Le Livre du Hygge, à la page 6, Meik Wiking écrit, « Le hygge parle d’ambiance et d’expérience, plutôt que de choses tangibles: c’est être avec la personne qu’on aime. Le sentiment d’être à sa place, comme à la maison. La sensation d’être en sécurité, protégé du monde extérieur, et de pouvoir enfin baisser la garde. »

J’ai eu envie d’intégrer le hygge dans ma vie personnelle et familiale pour bâtir cette sécurité intérieure encore fragile en moi. Pour me permettre d’être plus heureuse en vivant un calme et bien-être intérieur.

Le hygge dans mon quotidien

Dans son livre, Meik Wiking, définit certaines catégories hygge. Dans la catégorie Lumière, les chandelles sont un des élément les plus important pour créer presque instantanément une ambiance hygge. Voici quelques catégories qui m’inspirent et ce qu’elles me font vivre.

Être ensemble

  • Les matins de la fin de semaine, tous les quatres dans le divan avec nos breuvages chauds à discuter et se coller. Des chandelles qui sentent bonnes et des douces doudous. Y’a pas plus hygge que ça pour moi.

  • Les moments où on cuisine et mange ensemble. Quelques chandelles sur la table et les discussions continuant bien après avoir terminé de manger.

  • Apprendre le tricot avec une amie et en créer un moment de douceur avec un bon thé à la cannelle et des discussions douces et respectueuses.

 Hygge être ensemble

Hygge être ensemble

 Hygge et hiver

Hygge et hiver

La lumière

  • Les matins d’hiver lorsqu’il fait frisquet dans la maison et que le soleil n’est pas encore levé,  j’allume quelques chandelles et je bois mon café tranquillement en me berçant. Sans rien faire d’autre que vivre le moment présent. (Lien Instagram)

  • J’adore regarder un coucher de soleil et les lumières qui illuminent la ville après le coucher du soleil. Magique!

Douces sensations

  • Lorsque je me lève au milieu de la nuit et que je frissonne en sortant de mon lit. Le moment où je me glisse dans les couvertures toutes chaudes, mon âme pousse un soupir de bien-être.

  • L’automne est pour moi le moment idéal pour prendre un bain très chaud en laissant la fenêtre entrouverte. Le chaud et le froid est exquis et c’est encore plus agréable éclairé faiblement de quelques chandelles.

Les vêtements

  • À la maison, au quotidien, je m’habille confo. Quand je veux ajouter plus de douceur et de hygge, je tends la main pour attraper mon cardigan en laine rose pâle qui ne pique pas et des bas de laine tout doux.

Les fêtes

  • Noël est une période intense de hygge parce qu’on a beaucoup de moments lents en famille.

  • L’année passé j’ai fabriqué quelques étoiles nordiques (?) avec du papier pour accrocher dans le petit sapin dans la chambre de Benjamin. Celui dans sa chambre éclairant d’une douce lumière le soir venu.

  • Avec une amie et ses enfants, on est allé ramasser des branches mortes lors d’une promenade en forêt pour en faire des décorations extérieures. (Photo)

Choisir le hygge

J’ai réalisé que s’offrir des moments hygge, c’est un choix. Et lorsqu’on a l’impression de ne pas mériter de bonnes choses, le hygge n’est même pas une possibiblité. Je suis bien contente que le hygge soit entré dans ma vie au moment où j’avais déjà choisi d’être plus douce envers moi-même. Comme beaucoup, j’ai grandi en même temps que grandissait en moi un sentiment de n’être jamais assez. Qu’il fallait toujours en faire plus pour mériter une récompense. Le hygge est venu réveiller mes anciens démons et j’ai dû me choisir à la place de ces pensées irrationnelles.

J’aurais eu bien de la difficulté à faire ça dans ma vingtaine. J’étais trop emplie de dégoût envers moi-même, de besoin d’être stressée et occupée pour me valoriser. J’avais la blessure profonde de me sentir seule, abandonnée et « pas aimable ». Je ne m’aimais pas assez pour m’offrir des moments doux.

Pour tous les moments où je me suis sentie « pas aimable », je choisis d’allumer une chandelle et de me créer un petit nid de douceur. Le hygge réchauffe mon coeur et mon âme. Il guérit et apaise les blessures de mon enfance, une chandelle à la fois.

Le hygge sur mon compte INSTAGRAM.

Le hygge sur mon compte PINTEREST.

Gâcher la vie de nos parents

Gâcher la vie de nos parents

Autophagie - L’art de se créer un nouveau corps en santé

Autophagie - L’art de se créer un nouveau corps en santé