Bienvenue

Profile_portrait.JPG

Je suis tellement contente que tu sois ici!

Moi c'est Julie et je suis l'heureuse maman de Benjamin et Léo, maintenant rendus grands. Je suis sur terre pour créer des relations emplie de compassion, d'empathie et de bienveillance. De ce fait, j'ai choisi la parentalité bienveillante et le unschooling avec mon coeur. J'aime ma vie lente, paisible et remplie de joie. Une de mes plus grande passion est l'introspection. Je me pose beaucoup de questions sur mes propres "vérités" et celles de la société en général. 

Les jeux vidéo - 1ère partie

Les jeux vidéo - 1ère partie

Connait-on beaucoup de parents qui n’ont pas de restrictions concernant les jeux vidéo?

 Remettre mes jugements et mes propres peurs en question a été nécessaire pour m’assurer d’accompagner mes enfants dans une relation de confiance, de respect et de bienveillance. C’est en gardant un esprit ouvert et curieux que j’ai entrepris, il y a quelques années de cela, des recherches et beaucoup de réflexion concernant ce sujet qui ravivaient certaines de mes peurs.

Un aspect m’a particulièrement sauté aux yeux. Il me semble que beaucoup de femmes jugent sévèrement les jeux vidéos et le temps passé à jouer. Pourquoi les femmes ont-elles une opinion défavorable des jeux vidéos?

  • Parce que les jeux vidéos n’attirent pas les femmes et elles ont donc de la difficulté à comprendre et respecter les intérêts des autres
  • Parce que les femmes peuvent percevoir le jeu comme une activité improductive et par conséquent ne pas se donner la permission de jouer.
  • Parce que les femmes peuvent vivre de la frustration en voyant leurs enfants et leurs conjoint se donner à eux la permission de jouer.

Heureusement, un jour, est arrivé Facebook. Sa popularité et son offre de connexion sociale que les femmes recherchent les a grandement attiré à utiliser Facebook et expérimenter des moments agréables avec desjeux comme Candy Crush.  Malheureusement, certaines d’entres elles vivent maintenant de la culpabilité liée au temps passé à jouer sans être productive. Elles ont raison, parce que parfois elles jouent longtemps! Trêve de plaisanterie, ces femmes se sont refuser le droit de jouer pendant tellement longtemps, maintenant que la porte est ouverte, leur besoin qui a prit de grandes proportion essaie naturellement de s’équilibrer. La culpabilité va plutôt rendre l’expérience du jeu moins satisfaisante et donc nécessiter encore plus de temps avant de revenir à l’équilibre entre le plaisir du jeu et les responsabilités.

Question de remettre nos jugements en perspective, est-ce que ces femmes aimeraient se faire dire: “Tu as quinze minutes par jour pour jouer à Candy Crush et seulement après que tes tâches ménagères soient terminées?”

 Facebook et ces jeux, entres autres, peuvent nous permettre de comprendre plus facilement nos enfants et notre conjoint pour leur offrir la confiance et le respect qu’ils méritent.

Les jeux vidéo - 2ième partie

Les jeux vidéo - 2ième partie

Il y a un monstre sous mon lit

Il y a un monstre sous mon lit